5 choses à savoir sur le Tuning auto

Tuning auto

Le terme “tuning” désigne toutes les modifications apportées à un véhicule de série dans le but de le rendre plus performant ou plus esthétique. Cette activité possède malheureusement une image défavorable auprès du grand public. Elle s’accompagne en effet de nombreux préjugés et clichés négatifs auxquels il convient désormais de tordre le cou avec ces cinq informations que vous devez absolument connaître !

La modification d’un véhicule a des impacts administratif

Les détracteurs du tuning déclarent souvent que les véhicules modifiés de la sorte ne sont pas autorisés à circuler légalement sur une route ouverte à la circulation. Ceci est totalement faux ! En effet, chaque modification doit faire l’objet d’une vérification par un organisme tiers. Il devra ainsi obtenir une homologation auprès de la DRIRE (Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement). Le conducteur se verra ensuite remettre un procès-verbal qu’il pourra présenter aux forces de l’ordre en cas de contrôle. Le tuning impactera aussi votre contrat d’assurance auto. Vous êtes dans l’obligation de signaler les changements effectués à votre assureur. Celui-ci va alors revoir le contrat. Pour réduire les coûts, vous pouvez souscrire aux assurances provisoires, également connues sous le nom d’assurances temporaires. Ces contrats courts comportent le minimum de garanties légales (dont l’indispensable responsabilité civile) pour un tarif tout à fait concurrentiel. Servez-vous des comparateurs en ligne afin de trouver l’assurance temporaire faite pour vous !

Un travail haut de gamme

Une des principales idées reçues concernant le tuning auto concerne les passionnés. Ils appartiendraient aux couches sociales les plus défavorisées et seraient même des “beaufs” selon certains. Il suffit de se rendre une seule fois sur un concours ou une exposition pour se rendre compte combien cette pensée est fausse. Ces rencontres réunissent en effet toutes les origines sociales, du jeune étudiant au grand dirigeant d’entreprise. Il ne faut pas croire non plus que cette passion est exclusivement masculine. Un pratiquant actif sur quatre est une femme ! Le tuning commence aussi à s’ouvrir à d’autres secteurs d’activité. Le monde du luxe a fait par exemple quelques incursions dans l’univers du tuning. Certaines marques prestigieuses ont en effet ajouté leur griffe sur des projets haut de gamme.

Une passion internationale

Le tuning trouve son origine dans la compétition automobile américaine. Durant les années 30, les voitures de série étaient en effet modifiées afin d’optimiser leurs performances. Cette pratique a connu un fort développement après 1975, avant de s’imposer en Europe dix ans plus tard. Cette internationalisation a permis de faire grandir le tuning. Des styles nouveaux sont apparus, influencés par des cultures et des goûts variés. Les critères de beauté diffèrent en effet d’une région à l’autre ! Le nombre de fabricants, revendeurs, installeurs et autres spécialistes a également fortement augmenté, impactant les tarifs à la baisse. Attention toutefois si vous avez l’habitude de commander vos pièces et équipements à l’étranger. Veillez à vous assurer qu’ils respectent bien les dispositions et obligations légales en vigueur en France. Dans le cas contraire, votre véhicule ne sera pas autorisé à rouler (voir le premier paragraphe de ce texte). En revanche, vous demeurez libre de l’exposer au cours des manifestations prévues à cet effet, à condition bien sûr qu’il ne circule pas pour s’y rendre !

De nombreuses compétitions

Les rencontres entre fans font partie intégrante de la culture du tuning. Ces rassemblements sont l’occasion de voir des voitures superbes et de retrouver des amis. Si vous êtes vous-même un pratiquant, vous aurez également à cœur de montrer à tous vos dernières modifications. Lors des événements les plus importants, des concours sont organisés. Il existe en effet plusieurs catégories mettant en valeur les plus belles jantes, peintures, lumières LED et bien d’autres éléments encore. On trouve même une compétition mettant aux prises les équipements audios des participants. Celui qui émet le plus de décibels ou le son le plus pur aura gagné !

Le tuning participe à la protection de l’environnement

Et oui ! Vous avez sans doute été surpris par cette information mais il existe bien une spécialité à part entière nommée éco-tuning. Elle vise à intégrer une puce informatique dans les véhicules modernes. Celle-ci va doper les capacités naturelles de du système électronique de la voiture. Cette dernière sera alors plus puissante tout en consommant moins de carburant. Les fabricants estiment que le gain potentiel peut dépasser un litre d’essence pour cent kilomètres. Ils précisent également qu’ils travaillent actuellement sur le développement de puces encore plus performantes et pertinentes sur le plan écologique.