Quelles sont les possibilités pour un réglage classique des moteurs ?

La motorisation d’un véhicule joue un rôle particulièrement important pour de nombreuses personnes, de sorte que l’augmentation de la puissance du moteur n’est pas seulement le souhait des préparateurs automobiles désignés. Au contraire, de plus en plus de “consommateurs normaux d’essence” profitent également de ces possibilités. Quelles sont alors les différentes approches de l’optimisation des performances ? Qu’en est-il des avantages et des inconvénients résultant du réglage des moteurs ?

Augmentation des performances grâce à l’utilisation d’un filtre à air ou d’un système d’échappement pour le sport

En principe, l’amélioration des performances des voitures peut être obtenue par des modifications structurelles du véhicule et du remplacement de ses composants. Ces possibilités sont particulièrement intéressantes pour les personnes qui possèdent un modèle de véhicule ancien. Ces véhicules n’ont souvent pas d’unité de contrôle du moteur, de sorte qu’aucune modification ne peut y être apportée. Cette circonstance conduit au fait que les tuners des véhicules anciens équipés de carburateurs, par exemple, s’appuient sur des mesures classiques telles que les filtres à air sport, les systèmes d’échappement sport ou les arbres à cames optimisés.

Le succès de ces mesures doit être considéré de manière très différente, car les filtres à air des sportifs, en particulier, n’ont souvent pas d’effet réel sur les performances des moteurs. En principe, ils devraient veiller à ce que le véhicule puisse aspirer plus d’air. Par la suite, le mélange devrait devenir plus fin et l’essence devrait recevoir plus d’air pour la combustion. La combustion plus rapide devrait se traduire par une augmentation des performances.

Cependant, dans la plupart des cas, cette augmentation de performance prévue ne se produit pas et seul le son du moteur change. Les systèmes d’échappement sportifs, c’est-à-dire les échappements sportifs, sont toutefois plus efficaces. Ils sont régulièrement utilisés en course et augmentent les performances du véhicule. Toute personne qui envisage d’installer un tel système d’échappement sport doit cependant consulter un spécialiste au préalable, car il faut installer le modèle approprié pour le véhicule.

Plus de puissance grâce au réglage du turbocompresseur

Si vous trouvez un système d’échappement sport gênant ou inesthétique, vous pouvez aussi opter pour le réglage du turbocompresseur. Cela est particulièrement possible avec les moteurs diesel, car beaucoup de ces moteurs sont de toute façon équipés d’un turbocompresseur. Un turbocompresseur fournit au moteur un couple accru et plus de puissance. Bien sûr, il peut être ajusté de manière à ce que l’augmentation de puissance soit perceptible par rapport à l’état standard.

Parmi les experts, le turbocompresseur est également considéré comme un bon point de départ pour un réglage efficace du moteur. Toutefois, un expert doit effectuer les modifications. Il peut soit travailler lui-même sur le turbocompresseur existant, soit effectuer des modifications à l’aide d’un “kit turbo”. Celui-ci est ensuite installé. Le prix peut être utilisé comme indicateur de la qualité.

Que peut-on obtenir avec le réglage des moteurs ?

En principe, une augmentation de la puissance du moteur peut être obtenue dans n’importe quel véhicule. L’augmentation absolue dépend naturellement du moteur installé, car les moteurs de grande capacité, en particulier, ont une plus grande marge de manœuvre vers le haut.

Avant tout, une plus grande quantité du mélange air-carburant requis ou une augmentation du régime moteur devrait accroître les performances du véhicule à long terme. Fondamentalement, le terme “tuning” dit déjà quel est le but de l’intervention sur le moteur du véhicule. Il s’agit simplement d’une amélioration. En tant que client, vous pouvez optimiser le couple, les performances de pointe ou le comportement de consommation du véhicule. Le choix de l’approche appropriée est toujours à la charge du client.

Quels inconvénients le réglage des moteurs en général peut-il entraîner ?

En principe, les constructeurs automobiles construisent des moteurs pour une utilisation à long terme dans les véhicules. Tous les composants du véhicule sont conçus pour les performances du moteur. Cela signifie, par exemple, que la transmission installée a été optimisée pour le couple de la voiture. Les freins sont également conçus pour la puissance du moteur correspondante. Néanmoins, les augmentations de puissance dans la plage de 10 à 15 kW, par exemple, sont normalement réalisables pour la plupart des véhicules, car il n’est généralement pas nécessaire de procéder à des réglages majeurs du système de freinage.

Cependant, si vous voulez avoir beaucoup plus de puissance, vous devez également envisager de changer le système de freinage, sinon les conséquences logiques seraient une distance de freinage excessivement longue ou une usure importante des freins. En outre, vous devez prêter attention à un rapport d’essai ou à un rapport de pièces, qui est fourni par de bons accordeurs de haute qualité.

L’inscription de la mise au point du moteur dans les documents du véhicule est également une mesure judicieuse, car sinon la licence d’exploitation générale n’est pas délivrée et un règlement en cas d’accident par la compagnie d’assurance pourrait ne pas être appliqué. Selon certains experts, les constructeurs automobiles prévoient des réserves de sécurité suffisantes dans le véhicule, mais si celles-ci sont épuisées, la fiabilité en pâtira. Il faut également prêter attention au comportement en matière d’échappement et de bruit, car il est urgent de respecter les normes d’émission de gaz d’échappement. Une particularité s’applique également au crédit-bail : toute personne souhaitant apporter des modifications structurelles à un véhicule loué doit absolument contacter le concessionnaire ou le bailleur au préalable et discuter du projet. Cela permet d’éviter les malentendus et les difficultés ultérieures lors de la restitution du véhicule loué.