Tuning : comment assurer un véhicule personnalisé ?

Tuning

 

En France, la personnalisation d’une voiture est un choix que font encore souvent de nombreux propriétaires. Très à la mode il y a plus de 10 ans, la pratique du tuning n’a jamais vraiment disparue, bien qu’elle soit désormais réservée à un cercle restreint d’amateurs chevronnés. Du point de vue légal, plusieurs modifications sont autorisées, à condition que ces dernières n’impactent pas la sécurité du véhicule. Attention cependant, il faut garder à l’esprit que l’assurance automobile est directement impactée par la personnalisation d’une voiture, peu importe qu’il s’agisse de tuning esthétique ou de modifications sur le moteur.

 

Mais alors, comment déclarer la personnalisation d’un véhicule à son assureur ? Et quel est l’impact de ce choix sur le tarif du contrat d’assurance auto ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

Que dit la réglementation concernant le tuning d’une voiture ?

La France est l’un des pays les plus réglementés en matière de tuning, contrairement par exemple aux États-Unis, qui laissent une très grande marge de manœuvre aux propriétaires de voitures et autres véhicules. Pourtant, cela ne décourage pas les amateurs, pour qui la personnalisation de leur véhicule est souvent une véritable passion. Amélioration de la carrosserie, optimisation de la puissance du moteur, ou encore installation de nombreux accessoires (stickers, jantes, vitres teintées, etc.), les possibilités ne manquent pas lorsqu’il s’agit de personnaliser une voiture.

 

Cependant, au-delà de l’assurance auto dont il faut se soucier, la loi française encadre strictement les amoureux de tuning. En toute logique, un certain nombre de modifications sont d’ores et déjà interdites, à l’image entre autres :

  • des vitres teintées ultra-opaques ;

  • des jantes élargies ;

  • des néons posés sur le véhicule ;

  • des pare-chocs en matériau de type fibre de verre ;

  • etc.

Au fur et à mesure des années, le gouvernement a drastiquement réduit les possibilités de modifications sur une voiture, en partie à cause de nombreuses dérives passées. Désormais, toute tentative de tuning doit rester minimale, excepté lorsqu’elle concerne la sono et les accessoires audio du véhicule, pour lesquels l’unique pré requis est de ne pas impacter le poids de la voiture.

Dans tous les cas, avant de pouvoir souscrire un contrat d’assurance auto pour une voiture tunée, il est impératif d’obtenir une homologation de l’autorité compétente, la DRIRE. Ce n’est qu’à l’issue de sa décision qu’une nouvelle carte grise peut être émise, sur laquelle figure d’ailleurs la liste des modifications apportées à l’automobile.

Est-il possible de faire assurer une voiture modifiée ?

Même si le tuning fait de nombreux adeptes, il ne faut pas oublier les questions relatives à la prise en charge de l’assurance automobile dans ce cas de figure. En effet, souscrire une assurance implique de prévenir l’assureur des modifications ayant eu lieu sur ledit véhicule, même si ces dernières paraissent dérisoires. Néanmoins, il est tout à fait possible de faire assurer une voiture modifiée, même si plusieurs nuances sont à apporter.

 

La principale information à retenir sur le sujet est que la personnalisation d’une voiture crée un nouveau risque aux yeux d’une compagnie d’assurance. Peu importe qu’il s’agisse d’une modification de style ou d’une amélioration de la puissance du moteur, la moindre omission au moment de souscrire un contrat d’assurance auto peut être interprétée comme une fausse déclaration. À ce titre, le propriétaire du véhicule s’expose à différentes situations en cas d’accident, de la simple baisse ou suppression de l’indemnisation à la résiliation du contrat, directement souhaitée par l’assureur.

 

Par conséquent, qu’il s’agisse de la carrosserie, du moteur, de l’intérieur, ou des accessoires de l’automobile, la personnalisation d’une voiture doit toujours être déclarée à l’assurance, peu importe son degré d’importance.

Quelles sont les formalités pour assurer une voiture personnalisée ?

Souscrire un contrat d’assurance auto pour une voiture personnalisée n’implique pas de formalités particulières en comparaison d’un autre véhicule. En premier lieu, il suffit donc de prendre contact avec un assureur au choix et de lui communiquer les caractéristiques de l’automobile tunée. Comme pour n’importe quelle autre demande, celui-ci indique après étude le tarif de l’assurance automobile, en tenant compte ou non de certaines modifications apportées.

 

Hormis les caractéristiques de base de la voiture, il est tout à fait possible d’assurer des accessoires ajoutés lors de la personnalisation. Jantes, sono, et tout autre équipement autorisé par la loi peuvent ainsi être couverts par l’assureur, même si certains établissements refusent de tenir compte du matériel non inclus de base.

 

Enfin, sachez qu’il existe plusieurs modifications presque automatiquement refusées, peu importe l’assurance auto sollicitée, et notamment celles qui concernent :

  • le boîtier électronique ;

  • l’augmentation de la cylindrée du moteur ;

  • l’abaissement des suspensions ;

  • l’augmentation du nombre de sièges ;

  • la présence de stickers sur les vitres.

 

L’essentiel est donc de toujours se montrer honnête avec son assurance, car ce sont avant tout le conducteur et ses passagers qui sont impactés de tout manquement à cette obligation.