Comment calculer le prix de sa carte grise ?

calculer le prix de sa carte grise

Le prix de votre carte grise varie selon plusieurs critères. En effet, lorsque vous souhaitez mettre une voiture à votre nom, il est primordial de déterminer à l’avance combien celle-ci vous coûtera.

Pour ce faire, vous devez prendre en compte, entre autres, la date de première mise en circulation, l’âge de votre voiture, le département de résidence, la puissance fiscale (ou puissance administrative), ou encore le taux d’émission de CO2.

Dans cet article, vous retrouvez les différents éléments à prendre en considération pour calculer le prix de votre carte grise.

La taxe régionale

L’une des choses les plus importantes à garder en tête au moment de calculer le prix de votre carte grise est la région dans laquelle vous immatriculez votre voiture. En effet, en fonction de votre lieu de résidence, vous serez capable de définir le montant de la taxe régionale de votre carte grise.

Le montant de la taxe régionale varie suivant les régions et d’une année à une autre. Tous les ans, le Conseil régional de votre département fixe un tarif au cheval fiscal. Cette valeur sera ensuite multipliée par le nombre de chevaux fiscaux que possède votre voiture.

À noter : pour connaître le nombre de chevaux fiscaux que possède votre auto, autrement dit sa puissance fiscale ou puissance administrative, reportez-vous au champ P6 de l’ancienne carte grise.

Vous l’aurez compris, selon que vous habitez en région de Basse-Normandie, en Guadeloupe, ou en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le montant de votre taxe régionale ne sera pas le même. Et pour cause, le prix du cheval fiscal en Basse-Normandie est de 35 euros, en Guadeloupe il est fixé à 42,50 euros tandis qu’en Provence-Alpes-Côte d’Azur, le cheval fiscal coûte 51,20 euros.

Pour aller plus loin et découvrir comment calculer précisément votre taxe régionale, rendez-vous sur le site 123automoto.fr.

La taxe écologique

Autre taxe qui entre en jeu dans le calcul du prix de votre carte grise : la taxe CO2. Elle est basée sur le taux d’émission de CO2 de votre véhicule et peut représenter un coût supplémentaire. En effet, si vous souhaitez immatriculer un véhicule qui se révèle être polluant, le tarif sera plus important.

À l’inverse, si vous choisissez un véhicule propre, électrique, ou hybride, vous pourrez bénéficier d’une exonération de la taxe CO2. Là encore, c’est le Conseil régional qui décide de la présence d’exonération. Et si oui, il statue sur un pourcentage (0, 50, ou 100 %).

Les autres taxes

En plus de prendre en compte la taxe régionale et le taux d’émission de CO2, le prix de votre carte grise se base également sur les deux autres taxes : taxe d’acheminement et taxe de gestion.

La taxe d’acheminement correspond à la somme que vous devez régler pour recevoir votre certificat d’immatriculation dans votre boîte aux lettres, directement expédié par l’Imprimerie Nationale. Obligatoire, elle est d’une valeur de 2,76 €.

La taxe de gestion, de son côté, est de 4 €. Elle comprend les frais de gestion de votre dossier de demande de carte grise.

Pour en savoir plus sur les autres procédures d’immatriculation en ligne, rendez-vous sur le site de l’agence nationale des titres sécurisés ANTS.